Effets secondaires locaux

L’Andropenis n’a pas d’effet secondaire significatif, et son taux de succès est de 97,5% s’il est utilisé en suivant les recommandations fournies. Il s’agit d’une approche sûre et efficace pour augmenter la taille du pénis de patients ayant subi une chirurgie de la Peyronie [claim 1].

Des études réalisées sur des patients ayant utilisé l’Andropenis 9 heures par jour durant 6 mois ont révélé certains effets secondaires ponctuels se résolvant d’eux-mêmes et obligeant très rarement à interrompre le traitement. Ces derniers se présentaient sous la forme d’un léger rougissement du pénis et d’une réaction de la peau sur la partie distale de la pointe du pénis (endroit où se positionne la bande de silicone) et sur la base de ce dernier (où se place l’anneau de base).

Sur 18 patients se plaignant d’avoir un petit pénis [claim 2] le traitement a été, d’une manière générale, bien toléré: on a enregistré un cas de rougissement du pénis et un autre de changement chromatique temporaire du pénis avec seulement un abandon du traitement dû à la douleur. Les auteurs de l’étude en ont conclu que le profil de sécurité d’ Andropenis en fait un appareil viable et conservateur qui se positionne comme une option de traitement de première ligne pour les hommes cherchant à allonger leur pénis.

L’excellent profil de sécurité d’Andropenis a été reconfirmé sur des patients souffrant de la maladie de La Peyronie où l’appareil a été mis à l’épreuve avec un seul objectif: réduire la courbure pénienne. Sur les 21 patients inclus dans l’étude de phase 2 [ claim 3 ], un seul abandonna le traitement suite à des douleurs causées par l’appareil. Aucun autre effet secondaire ne s’est déclaré chez les autres patients.

Aucun effet secondaire sur la fonction sexuelle

Dans une étude chinoise, 30 hommes âgés de 16 à 40 ans ont été impliqués dans le but d’enquêter sur les effets d’un extenseur de pénis (Andropenis) afin d’allonger le pénis. Aucun des patients n’a signalé de dysfonctionnement érectile ni de dysfonctionnement de la miction. Il a été démontré que le dispositif était sans risque et qu’il ne présentait pas d’effets secondaires indésirables.

Dans l’étude de Gontero, les caractéristiques sexuelles ont été examinées en administrant le domaine de la fonction érectile (EF) du questionnaire vérifié de l’indice international des caractéristiques érectiles (IIEF) standard et à la fin de l’étude (au bout de 12 mois). Les scores du domaine EF de l’IIEEF se sont nettement améliorés par rapport à une valeur initiale moyenne de 19,9 (écart-type 8,77) à 27,1 (écart-type 1,4) à 12 mois (test de Wilcoxon Z: -2,677; p = 0,007). Plus précisément, après la période de six mois suivant le traitement, les scores du nom de domaine IIEF EF se sont stabilisés chez 5 clients sur 6 avec un ED moyen à la norme, dans 1/1 avec un ED modéré au départ et dans deux cas avec un ED sévère à la norme. et c’était la même chose dans 1/6 avec ED légère. Aucune des 9 personnes ayant une fonction érectile normale avant le traitement n’a accumulé un nom de domaine IIEF EF anormal à un an. L’impact favorable d’Andropenis sur la fonction sexuelle a également été souligné par l’ensemble de questions de satisfaction complète non validées post-traitement (tableau 1). Note moyenne rapportée pour l’enquête 4 qui demandait: « Comment évalueriez-vous exactement votre vie liée au sexe? » était compatible avec une rénovation modérée à importante. Les auteurs suggèrent que l’efficacité accrue liée au sexe après l’utilisation d’Andropenis serait probablement due à la taille accrue du pénis.

Lors de l’examen de l’Andropenis chez des personnes atteintes de la maladie de Peyronie, seules des améliorations mineures de la fonction sexuelle ont été observées. Notation de nom de domaine EF de l’IIFE passée d’une valeur standard moyenne de 23,8 (SD 4,07) à 24,7 (SD 4,11) à 12 mois (p = 0,23). Les auteurs ont souligné que ces recherches visaient à justifier le compte de sécurité d’Andropenis par opposition au résultat néfaste d’une intervention chirurgicale sur la fonction sexuelle dans la maladie de Peyronie.e Andropenis après quelques jours à la suite d’une douleur déclenchée par l’outil. Il n’existait aucun effet négatif documenté chez les clients qui restaient

Conclusion

En prenant ces différents éléments en considération, nous pouvons confirmer que l’Andropenis n’a aucun effet secondaire indésirable sur l’activité sexuelle, à court ou à long terme. Au contraire, l’utilisation de l’Andropenis transmettra au patient un sentiment de sécurité en le rassurant sur le fait que la taille de son pénis augmentera et que la qualité de ses érections sera également améliorée. De ce fait, sa confiance en lui et son amour-propre augmenteront petit à petit, ce qui permettra permettra en retour d’améliorer les préliminaires et d’augmenter les attentes positives liées à l’acte sexuel.

Référence

1. MANAGEMENT OF PENILE SHORTENING AFTER PEYRONIE’S DISEASE SURGERY. Dr Moncada, Madrid (ES). 10th Congress of the European Society for Sexual Medicine (ESSM). Dr Moncada, 25 – 28 November, 2007. Lisboa Congress Center, Lisbon (Portugal).

2. A PILOT PHASE II PROSPECTIVE STUDY TO TEST THE « EFFICACY » AND TOLERABILITY OF A PENILE EXTENDER DEVICE IN THE TREATMENT OF « SHORT PENIS ». Paolo Gontero, Massimiliano Di Marco, Gianluca Giubilei, Giovanni Pappagallo, Andrea Zitella, Alessandro Tizzani, Nicola Mondaini. BJU Int, in press.

3. PENILE EXTENDER DEVICE IN THE TREATMENT OF PENILE CURVATURE DUE TO PEYRONIE’S DISEASE – PHASE II PROSPECTIVE STUDY. Paolo Gontero, Massimiliano Di Marco, Gianluca Giubilei, Giovanni Pappagallo, Andrea Zitella, Alessandro Tizzani, Nicola Mondaini. J Sex Med, second revision submitted; Oral presentation at the ESSM Congress, Lisbon (Portugal) 2007.

4. EFFECTS ON PENILE SIZE WITH PENILE EXTENSOR BY TRACTION FORCE. (Report of 30 cases) Z Lee, XB Zhu, YD Liu, WJ Ye, YX Wang. Shanghai Institute of Andrology, Renji Hospital Affiliated to Medical. College, Shanghai Jiaotong University, Shanghai (China) 2001

5. Cappellieri JC: Diagnostic evaluation of the erectile function domain of the International Index of Erectile Function. Urology 1999; 54: 346.

6. PENIS ENLARGEMENT; PATIENT CLASSIFICATION BASED ON A PSYCHOLOGICAL STUDY. Fernando Molina-Campuzano, clinic psychologist, Madrid (España).

penis side effects

Legend
* Scores:0=reduced, 1=unchanged, 2=mild improvement, 3=significant improvement
** Scores: 0=no result, 1=very mild, 2=acceptable, 3=good, 4=optimal

androextender penis exteder
androextender penis exteder

plus d’informations

Pin It on Pinterest